Historique

«GEOPHYSICAL et l’IRD de Nouméa : une relation de confiance »

2000

IRD - Tomographie Électrique 2D au Sénégal Oriental sur le site de Tenkoto. Très bonne distinction des différents horizons du manteau d’altération latéritique.

 

2002

Proposition de l’UR037_IRD à la SLN d’une année de tests concernant le développement de la méthode de Tomographie de résistivité Électrique 2D comme méthode de prospection minière. La SLN accepte et l’IRD fait appel à Cécile SAVIN, dans le cadre d’un post-doctorat, pour réaliser cette étude. Le Site d’étude défini est le massif de Dôme à Tiébaghi (Koumac)

 

Fin
2003

Validation de la Tomographie Électrique 2D comme Méthode de Prospection minière. Lancement d’une campagne de mesures ERT-2D -150 km- sur tout le massif de DOME. Cécile SAVIN prend alors le statut de travailleur indépendant. Basée à Koumac ainsi qu’à Nouméa dans les bureaux SLN, elle maintient une étroite collaboration avec les chercheurs de l’IRD (UMR161) concernant l’étude du massif de Dôme (géologie structurale, hydrogéologie, …).

 

Aou.
2005

Création de la SARL GEOPHYSICAL.

 

 

Oct.
2006

Travaillant désormais sur d’autres massifs miniers, pour la SLN mais aussi pour Vale-NC, toujours en maintenant une étroite collaboration avec les chercheurs de l’IRD, GEOPHYSICAL bénéficie alors d’une convention d’hébergement à l’IRD, dans le cadre de l’incubateur des entreprises scientifiques innovantes de l’IRD.

 

2007
2009

Cécile SAVIN (gérante de GEOPHYSICAL) jusqu’alors seule, embauche deux ingénieurs, un technicien et fait l’acquisition du matériel de mesures ERT et de véhicules 4x4 nécessaires à la réalisation de campagnes géophysiques (mi-2008).

 

2010

GEOPHYSICAL prend son envol de la pépinière d’entreprise de l’IRD et s’installe dans ses propres bureaux au centre ville de Nouméa.

 

2011

GEOPHYSICAL met en ligne son site web www.geophysical.nc.

GEOPHYSICAL investit dans l’achat d’un deuxième appareil (Terrameter LS ABEM), un GPS (Trimble R6) et d’un troisième véhicule de terrain permettant ainsi à deux équipes de géophysique d’opérer sur des sites différents. GEOPHYSICAL embauche un technicien géomètre et un docteur ès-géophysique.

GEOPHYSICAL compte à ce jour deux techniciens, un ingénieur, deux docteurs ès-géophysique (dont la gérante), une assistante de direction et parfois un à deux stagiaires (niveau M2 Géosciences).

Partenaire de l’emploi local, GEOPHYSICAL recrute, lors de chaque nouvelle campagne de terrain, dans les communes et tribus avoisinantes (3 à 4 ouvriers par équipe).